La Salvetat, un village médiéval haut perché, une terre d'accueil depuis des siècles.

 

C'est au Haut Moyen Age que furent bâties les premières habitations de la cité, dans une vallée, autour d'un monastère.
Le pont et la chapelle
Saint Etienne de Caval en sont aujourd'hui les témoins.


Mais à partir du XIIème siècle, le village de La Salvetat s'installa sur un piton rocheux, non loin de la vallée, afin de fuir les nombreuses attaques de cette époque. En ce temps là naquirent des mésententes car la cité ne devait pas servir de place forte mais de lieu de refuge, de sauveté pour se protéger (d'où le nom du village "Salvetat"). Par conséquent, elle subit de nombreuses modifications comme la construction puis la démolition des remparts. Cependant, quelques vestiges subsistent …

 

Au XIVème siècle, La Salvetat passe sous la dépendance de l'Evêché de St Pons de Thomières. Les évêques s'installèrent alors au château qui devint leur résidence d'été. Et c'est au XVIIIème siècle lorsqu'apparurent les premiers départements, que le village devint le chef-lieu du canton (Fraïsse, Le Soulié).

 

Mais à partir de la 1ère Guerre Mondiale, l'exode rural et une forte chute démographique frappèrent la région.

Aujourd'hui, cette commune de 1200 habitants (environ 5000 au XIXème s.) vit principalement du tourisme et de la polyculture. En effet, on y élève porcins (charcuterie et salaisons), bovins (veau rosé …)  et ovins (lait de brebis pour le Roquefort), et depuis 1958.

 

La Salvetat jouit d'un superbe lac, la Raviège , sur lequel toute les activités nautiques sont proposées (sauf le jet-ski).

 

L'arrivée de l'unité d'embouteillage "Salvetat" en 1992 a également renforcé l'image du village qui est devenu célèbre dans toute la France grâce à son eau minérale naturellement pétillante!

 

Les visiteurs n'ont que l'embarras du choix en venant chez nous. Ce village étape sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle accueille tous les pèlerins : sportifs, curieux, amoureux de la nature et des vielles pierres, mais aussi gourmands de produits typiques!

 

La Salvetat, terre d'accueil depuis des siècles, vous ouvre les bras!

 

© texte Office du Tourisme « La Salvetat sur Agout », crédit photo : By Méli Photographe

 

La Salvetat, un village médiéval haut perché, une terre d'accueil depuis des siècles.

 

C'est au Haut Moyen Age que furent bâties les premières habitations de la cité, dans une vallée, autour d'un monastère.
Le pont et la chapelle
Saint Etienne de Caval en sont aujourd'hui les témoins.


Mais à partir du XIIème siècle, le village de La Salvetat s'installa sur un piton rocheux, non loin de la vallée, afin de fuir les nombreuses attaques de cette époque. En ce temps là naquirent des mésententes car la cité ne devait pas servir de place forte mais de lieu de refuge, de sauveté pour se protéger (d'où le nom du village "Salvetat"). Par conséquent, elle subit de nombreuses modifications comme la construction puis la démolition des remparts. Cependant, quelques vestiges subsistent …

 

Au XIVème siècle, La Salvetat passe sous la dépendance de l'Evêché de St Pons de Thomières. Les évêques s'installèrent alors au château qui devint leur résidence d'été. Et c'est au XVIIIème siècle lorsqu'apparurent les premiers départements, que le village devint le chef-lieu du canton (Fraïsse, Le Soulié).

 

Mais à partir de la 1ère Guerre Mondiale, l'exode rural et une forte chute démographique frappèrent la région.

Aujourd'hui, cette commune de 1200 habitants (environ 5000 au XIXème s.) vit principalement du tourisme et de la polyculture. En effet, on y élève porcins (charcuterie et salaisons), bovins (veau rosé …)  et ovins (lait de brebis pour le Roquefort), et depuis 1958.

 

La Salvetat jouit d'un superbe lac, la Raviège , sur lequel toute les activités nautiques sont proposées (sauf le jet-ski).

 

L'arrivée de l'unité d'embouteillage "Salvetat" en 1992 a également renforcé l'image du village qui est devenu célèbre dans toute la France grâce à son eau minérale naturellement pétillante!

 

Les visiteurs n'ont que l'embarras du choix en venant chez nous. Ce village étape sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle accueille tous les pèlerins : sportifs, curieux, amoureux de la nature et des vielles pierres, mais aussi gourmands de produits typiques!

 

La Salvetat, terre d'accueil depuis des siècles, vous ouvre les bras!

 

© texte Office du Tourisme « La Salvetat sur Agout », crédit photo : By Méli Photographe